Warning: mysql_query() expects parameter 2 to be resource, object given in /home/content/31/13058631/html/CPR/wp-content/plugins/wordpress-form-manager/db.php on line 35

Warning: mysql_num_rows() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/content/31/13058631/html/CPR/wp-content/plugins/wordpress-form-manager/db.php on line 732
Congres Panafricain pour le Renouveau » PROPOS DU PRESIDENT DOUMBIA S MAJOR

PROPOS DU PRESIDENT DOUMBIA S MAJOR

C’est ce discours de méfiance, qui résulte de l’introduction de l’ethnicité dans le domaine politique par des leaders tribaux, que nous cassons en rassurant les uns et les autres, avec le discours sur la réconciliation nationale et le discours sur la nécessité d’unir les fils de la nation autour de leur condition sociale et non autour des ethnies ou autour de prétendus leaders tribaux qui se servent d’eux pour voler les richesses du pays et les maintenir dans la pauvreté et la misère.

C’est d’ailleurs le seul point de divergence entre mon frère Guillaume Soro et moi. Car je lui reproche de ne pas mener le combat de sa classe sociale d’origine, en servant de bras séculier à une notabilité oisive et à une bourgeoisie de prédateurs locaux, qui se servent de lui comme bras armé pour maintenir le peuple dans la pauvreté et la misère.

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, assis et plein air

C’est pourquoi j’ai dit ceci à l’un de ses proches qui a fait la démarche vers moi : « moi je n’ai rien de fondamental contre Guillaume, le jour où il fera la rupture et décidera de rejoindre le combat du peuple contre ces prédateurs locaux, le combat pour la réconciliation et l’unité nationale qui a toujours été le nôtre, ce jour là, je serai même prêt à lui passer le flambeau du combat. Pourvu qu’il soit sincère et qu’il veuille se battre vraiment pour un nouvel ordre politique et économique, pour la redistribution équitable des ressources, pour la réconciliation, pour l’unité nationale et la justice sociale dans notre pays ! « 
C’est dans cette dynamique de réconciliation que j’ai rencontré les gens du FPI et que je suis allé à la Haye rencontrer Blé Goudé. C’est aussi au nom de cette réconciliation que Jean Yves Dibopieu et moi avons partagé un repas ensemble, dans la fraternité le mardi 13 février passé où nous avons lancé en commun un appel à la réconciliation.

Le pays ne peut pas rester dans la méfiance et il faut des gens pour casser cette méfiance. Je suis un casseur de digues et c’est ce travail que je fais contre les digues de la méfiance communautaire et contre le discours d’ethnicité.

propos rapportés par DADA

Comments are closed.